CETTE PAGE EST UNE ARCHIVE. CONSULTEZ S.V.P. LA NOUVELLE VERSION DU SITE A L'ADRESSE

http://www.etudes-episteme.org
Nouvelles

Parution Ben Jonson and Envy - par Christine Sukic

Vient de paraître:

Lynn Sermin Meskill, Ben Jonson and Envy, Cambridge University Press.

Hardback (ISBN-13: 9780521517430)

Contents

1. Introduction; 2. An anatomy of envy; 3. Defacement: anxiety and the
Jonsonian imagination; 4. Sanctuary: Jonson’s prophylactic strategy; 5.
Monument: turning the text to stone; 6. Being posthumous.


In the early modern period, envy was often represented iconographically in
the image of the Medusa, with snaky locks and a poisonous gaze. "Ben
Jonson and Envy" investigates the importance of envy to Jonson’s
imagination, showing that he perceived spectators and readers as filled
with envy, and created strategies to defend his work from their distorting
and potentially ‘deadly’ gaze. Drawing on historical and anthropological
studies of evil eye beliefs, this study focuses on the authorial
imperative to charm and baffle ritualistically the eye of the implied
spectator or reader, in order to protect his works from defacement.
Comparing the exchange between authors and readers to social relations,
the book illuminates the way in which the literary may be seen to be
informed by popular culture. Ben Jonson and Envy tackles a previously
overlooked, but vital, aspect of Jonson’s poetics.

http://www.cambridge.org/catalogue/catalogue.asp?isbn=9780521517430



Publication des Histoires de Shakespeare en Pléiade - par Christine Sukic

William Shakespeare, HISTOIRES I, II (Œuvres complètes, III-IV) [2008], Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 2 vol., 3536 p.
Édition publiée sous la direction de Jean-Michel Déprats et Gisèle Venet, trad. de l'anglais par Line Cottegnies, Jean-Michel Déprats, Jean-Pierre Villquin et Jean-Pierre Vincent. Préface de Marie-Thérèse Jones-Davies. « Sur la langue de Shakespeare », Chronologie, de Henri Suhamy Édition bilingue. Avec la collaboration de Gilles Bertheau, Anny Crunelle-Vanrigh, Margaret Jones-Davies, Yves Peyré, Henri Suhamy.

Présentation de l'éditeur:
Les œuvres publiées dans ces deux volumes furent longtemps qualifiées, en France, de « Drames historiques ». Mais l'esthétique des pièces de Shakespeare n'a évidemment rien à voir avec celle du Cromwell de Hugo. C'est sous l'intitulé « Histoires » (Histories), qui figure explicitement au titre de l'une d'entre elles, L'Histoire d'Henry IV, que les éditeurs des Œuvres complètes de 1623 publièrent dix des douze pièces reprises ici.
Shakespeare y met en scène l'histoire d'Angleterre, hantée par le spectre de la guerre civile. De Richard II, monarque renversé, et d'Henry IV, usurpateur légitimé, jusqu'à Richard III, le dernier Plantagenêt, il retrace les ruptures dynastiques qui ont abouti à l'avènement des Tudor, dont la dernière représentante, Élisabeth Ire, règne encore quand il écrit. Il reste fidèle, pour l'essentiel, au modèle transmis comme « vrai » par l'historiographie de son temps  ; les chroniqueurs, par exemple, propagent presque tous la légende d'un Richard III démoniaque et contrefait, meurtrier et tyran régicide dont la Providence veut qu'il tombe sous les coups de l'ange de lumière qu'est le premier souverain Tudor. Mais Shakespeare écrit en poète, non en historien. Mieux, c'est en écrivant l'histoire qu'il devient poète : sa carrière de dramaturge commence avec les trois parties d'Henry VI, qui le rendent immédiatement célèbre.
Ces Histoires mêlent le mythe, l'épopée et la tragédie. Réclamant « un royaume pour théâtre, des princes pour acteurs », Shakespeare met en œuvre toutes les ressources de sa poésie pour donner à voir tantôt les froids calculs de la politique machiavélienne, tantôt les « vastes champs » des batailles de France, tantôt les souffrances de l'Angleterre. Mais ces pièces mêlent aussi « les rois et les bouffons », et c'est en créateur hors norme, et non en chantre de la mythologie nationale, que Shakespeare a créé l'un de ses personnages les plus drôles et les plus inoubliables : « l'énorme montagne de chair », nommée Falstaff.
 


Bibliographie Atelier Poésie et Voix - par Christine Sukic

Première session. Ut musica Poesis ?  Poésie et musicalité dans les arts poétiques : quels fondements théoriques ?

Bibliographie sélective préparée par Laïla Ghermani

I)    Sources primaires
a) Ut musica Poesis ?  Arts poétiques anglais proposés pour la première session.
-    George Puttenham, The Arte of English Poesie, 1589
-    Thomas Campion, Observations in the Art of English Poesie, 1602 (voir Thomas Campion, The Works, ed. P. Vivian, Oxford, Clarendon Press, (1909), 1967.
-    Richard Wills, De Re Poetica, 1573. (voir A.D.S. Fowler,ed., Oxford, Blackwell, 1958)
-    Philip Sidney, An Apology for Poetry, 1595;
-    Thomas Wilson, The Art of Rhetoric, 1560. (ed. P.E. Medine, University Park, Pa., 1994)
-    William Webbe, “Discourse of English Poetrie”, 1586 (in Elizabethan Critical Essays, ed. G.G. Smith, (2 vols), Oxford, OUP (1904) 1959, vol I.)

b) Musica poetica : L’analogie entre la musique et la poésie comme deux arts de l’éloquence (Annexe : textes qui pourront éventuellement faire l’objet d’autres sessions d’étude.)
Italie
-Giuliu Caccini, Le Nuove Musiche e Nuova Maniera de Scriverle, 1602, in Source Readings in Music History. III. The Baroque Era. Ed. O. Strunk. New York, London, Norton, 1965.
-Claudio Monteverdi, Madrigali guerrieri ed amorosi, 1638, in Source Readings in Music History. III. The Baroque Era. Ed. O. Strunk. New York, London, Norton, 1965.
Angleterre
-    John Dowland, Airs,…(textes composés par Edmund Spenser, John Donne, Michael Drayton)
-    Thomas Campion, preface to The Booke of Ayres, 1601.
-    Thomas Lodge, “Defence of Poetry, Music, and Stage Plays” in Elizabethan Critical Essays, ed. G.G. Smith, (2 vols), Oxford, OUP (1904) 1959, vol I.
Allemagne
-    Joachim Burmeister (1564-1629), Musica Poetica, Rostock, 1606 (voir Benito V. Rivera, Joachim Burmeister, Musical Poetics, New Haven, London, Yale U.P., 1993.
-    Johann Mattheson (1681-1764), Der Vollkommene Capellmeister, 1739. (Voir E.C. Hariss, A Revised Translation with Critical Commentary, Ann Arbor, Mich. , UMI Research Press, 1981)
France
René Descartes, Musicae Compendium, 1666.
Marin Mersenne, L’Harmonie Universelle, 1636.
Denis Gaultier, La Rhétorique des Dieux, 1652  (Voir, David J. Buch, La Rhétorique des Dieux, Madison, Wisc., A. R. Editions, 1990)
Grimarest, Traité du récitatif dans la lecture de l’action publique, dans la déclamation et dans le chant, 1707.

II)    Sources secondaires

Chapitre d’introduction à tous les enjeux qui relient poésie, rhétorique et musique:

- Heinrich F. Plett, Rhetoric and Renaissance Culture, Berlin, NY, Walter de Gruyter, 2004 p. 365ss. (ouvrage très érudit, clair et complet sur la rhétorique et les arts aux 16e et 18e siècles dont les notes de bas de page sont une mine bibliographique)

Poésie, Rhétorique, Musique en Angleterre et en Europe

-    Anne- Madeleine Goulet, Poésie, Musique et sociabilité au XVIIIe siècle, Paris, Honoré Champion, 2004
-    Bruce Pattison, Music and Poetry of the English Renaissance, London, Methuen, 1970.
-    Catherine Ing, Elizabethan Lyrics: A Study in the Development of English Metres and their Relation to Poetic Effect, London, Chatto &Windus, (1951), 1971
-    Derek Attridge, Well-Weighed Syllables: Elizabethan Verse in Classical Metres, Cambridge, CUP, 1974
-    Georgie Durosoir, ed. Parler, Dire, Chanter : trois actes pour un même projet, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2000.
-    Georgie Durosoir, ed. Poésie, Musique et société : l’air de cour en France au XVIIe siècle, Liège, Mardaga, 2006.
-    Georgie Durosoir, Forme et expression dans les sonnets mis en chanson, Paris, Aux Amateurs de livres, 1986
-    Gerard LeCoat, The Rhetoric of the Arts, 1550-1650, Bern, Frankfurt, Lang, 1975
-    James Anderson Winn, Unsuspected Eloquence: A History of the Relations between Poetry and Music. New Haven, London, Yale U. P., 1981
-    Jean Colville Betts, The Marriage of Music and Rhetoric : A Study of the Use of Classical Rhetoric as a Rationale for Musical Innovation During the Middle Ages and the Renaissance, PhD diss., University of Minnesota, 1972
-    John E. Stevens, Music and Poetry in the Early Tudor Court, London, Methuen,1961.
-    Maria Rika Maniates, Mannerism in Italian Music and Culture, 1530-1630, Chapel Hill, N.C., University of North Carolina Press, 1979

Les théories mathématiques et philosophiques de la musique
    - Daniel P. Walker, Studies in Musical Science in the Late Renaissance, London, Warburg Institute/ Leiden, Brill, 1978.
    - Dorothy Koenigsberger, Renaissance Man and Creative Thinking: A History of the Concepts of Harmony, 1400-1700, Hassocks, Haverster Press, 1979
    - John Hollander, The Untuning of the Sky : Ideas of Music in English Poetry, 1500-1700, Princeton, Princeton U.P., (1961), 1993.
    - S. K. Heninger, Touches of Sweet Harmony: Pythagorean Cosmology in Renaissance Poetics, San Marino, Huntington Library, 1974.
    - Willem Elders, Symbolic Scores: Studies in the Music of the Renaissance. Leiden/ New York/ Köln, Brill, 1994.

Etudes générales sur le thème de Poésie et voix et /ou poésie et musicalité
- Henri Meschonnic, La Rime et la vie, Lagrasse, Editions Verdier, 1989.
- Paul Zumthor, Introduction à la poésie orale, Paris, le Seuil, 1983
-Derek Attridge,  Poetic Rhythm:  An Introduction, CUP, 1995.
 


Mary Astell - par Tony Gheeraert

"Mary Astell et le féminisme en Angleterre au XVIIe siècle". Textes traduits et présentés par Line Cottegnies.
Collection : Les Fondamentaux du féminisme (dir. Frédéric Regard)
Lyon: ENS Editions, 2008

ISBN: 978-2-84788-126-4, 23 €


Table des matières
 


Introduction

Mary Astell et le féminisme en Angleterre au XVIIe siècle

Textes de Mary Astell

1. Proposition sérieuse à l'attention des femmes de qualité (1694)
2. Proposition sérieuse à l'attention des femmes de qualité, Deuxième partie (1697)
3. Réflexions sur le mariage (1700)

Précurseurs

1. Margaret Cavendish
a. Opinions de physique et de philosophie (1655)
b. Le Couvent du plaisir (1668)
2. [Richard Allestree, La Vocation des dames (1673)
3. [Bathsua Makin, Essai pour restaurer l'ancienne éducation des femmes de qualité (1673)
4. Hannah Woolley, Le Compagnon de la femme de qualité, ou, guide pour le sexe féminin (1673)
5. Clement Barksdale, Lettre sur un collège de jeunes filles, ou une Société de Vierges (1675)

Réception

6. [Judith Drake, Essai pour défendre le sexe féminin (1696)
7. [Daniel Defoe, Essais sur divers projets (1697)
8. George Wheler, Le Monastère protestant, ou le gouvernement chrétien (1698)
9. [Jonathan Swift, The Tatler, n° 32 (23 juin 1709)

TABLEAU DES ÉVÉNEMENTS CONTEMPORAINS
Bibliographie sélective
Index des noms
Index des notions


Voix de Dieu - par Tony Gheeraert

 

 

 

Les voix de Dieu. Littérature et prophétie en Angleterre et en France à l'âge baroque
Line COTTEGNIES, Tony GHEERAERT, Gisèle VENET, Claire GHEERAERT-GRAFFEUILLE et Anne-Marie MILLER-BLAISE  (éds.) 

Editeur: PSN  -- Parution: 2008 --  ISBN: 978-2-87854-418-3 -- Format 16 x 24 - 316 pages -- Prix     23 €

 

 

Les études réunies ici sont une contribution à l'histoire de l'apogée, puis du déclin, de la parole prophétique à l'âge baroque. Elles ont pour objet ce qui, de part et d'autre de la faille ouverte par la Réforme, oppose et rapproche l¹Angleterre et la France, nations que tout semble devoir opposer. Or le contexte politico-religieux favorise, des deux côtés de la Manche, une profusion de paroles inspirées qui prétendent rendre manifeste le Verbe divin. Quels sont les modalités et les codes de représentation de la parole prophétique ? Comment la littérature s'en saisit-elle pour en transformer les enjeux ? Au fil de cette histoire commune de la France et de l'Angleterre, on verra
comment, perdant sa radicale transcendance, la prophétie entre dans l'art et la littérature.

 

Avant-propos
Préface


I. Questions de représentation : la fguration de la voix prophétique au théâtre
Yan Brailowsky, « What’s in a name ? The ‘G’ prophecy and the Voice of God in Shakespeare’s Richard III »


Line Cottegnies, « Lies like Truth: Oracles and the Question of Interpretation in Shakespeare’s Henry VI, Part 2 »


Anne Teulade,« Figurations théâtrales de la voix divine : de la marge à l’avènement musical »

 

François Lecercle, « Voix de Dieu, voix du mort, voix du diable : l’évocation de Samuel au théâtre. »

 

II. Dire la prophétie : portrait du poète en prophète

Antoinette Gimaret, « La prophétie dans les Théorèmes spirituels de Jean de La Ceppède »

 

Elisabeth Soubrenie, « Échos poétiques des voix de Dieu en Angleterre au XVIIe siècle »

 

Robert V. Young, « Donne, Crashaw, and prophetic conversion »


Anne-Marie Miller-Blaise, « Priests and yet Prophets ? The identity of the poetic voice in the shorter religious lyric of Robert Southwell
and George Herbert »

 

Laïla Ghermani, « ‘The upright heart and pure’: the prophet-poet and the work of divine grace in the invocations of Paradise Lost »

 

Joad Raymond, « Angels and the voice of prophecy in early-modern Britain »

 

Lynn S. Meskill, « Against Oblivion : Ben Jonson and the Uses of Prophecy »

 

III. Prophétie, révolution et dissidence en Angleterre : l’explosion des prophéties

Karen Britland, « Lady Eleanor Davies : prophecy and authority, etc. »

 

Claire Gheeraert-Graffeuille, « L’accomplissement des prophéties : la Jérusalem céleste dans la poésie féminine anglaise au
milieu du XVIIe siècle »

 

Helen Wilcox, « ‘Prophesying in Part’: the prophetic voice in unexpected genres »

 

Luc Borot, « Catholiques et quakers dans la seconde moitié du XVIIe  siècle : quand la persécution unit ceux que la prophétie désunit »


Anne Dunan-Page, « L’insurrection de Thomas Venner (1661) : anglicanisme et dissidence au déf des prophéties »

 

IV. Mysticisme et art oratoire : la rhétorique prophétique

Pascal Caillet, « The Minister of God, the Preacher of God, the Prophet of God : Aspects du prophétisme de John Donne »


Emmanuel Bury, « Rhétorique et prophétie : la « voix de Dieu » entre inventio et elocutio dans l’art oratoire sacré à l’époque de Louis XIII »

Sophie Houdard, « Prophétie et censures. Le « style de Dieu » comme stratégie d’écriture chez Jean-Joseph Surin (1600-1665) »

 

Christian Belin, « Le parler prophétique selon Pascal »

 

Sébastien Drouin, « Érudits et apologistes français devant les prophéties à la fin du XVIIe siècle »

 

Notice sur les auteurs

Index

 

 


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 ] SuivantFin

^ Haut ^