Etudes Epistémè

http://www.etudes-episteme.org/ee/

14 - 2008 - S. Meskill

Lynn S. Meskill, Ben Jonson's 1616 Folio : A Revolution in Print ? p. 177

> Lire le résumé et la notice
> Télécharger l'article pdf
> Retour au sommaire

 

 

Résumé

Lorsqu'il parut en 1616, le Folio des Œuvres de Ben Jonson fut considéré comme révolutionnaire. Ses contemporains furent en effet frappés par son orgueil en voyant qu'il avait fait imprimer de son vivant, l'ensemble des ses Œuvres, y compris certaines pièces et certains Masques, reliées dans un volume in-folio qui devait néanmoins servir de modèle à celui de Shakespeare et à celui de Beaumont et Fletcher (1647). En général, au début de l'ère moderne, les pièces de théâtre et les Masques étaient imprimés au format in-quarto ou in-octavo. Ce n'est donc pas l'impression des pièces et Masques dans le Folio de 1616 qui était révolutionnaire, mais plutôt le fait qu'il ait réuni ces genres (théâtre et Masques), pour lesquels à l'époque la collaboration était souvent de mise, sous son seul nom et à sa gloire. Dans Sejanus, His Fall (1605), Hymenæi (1606) et The Haddington Masque (1608), nous voyons comment Jonson fait face au dilemme moral que constituait son appropriation du travail de ses collaborateurs pour lui-même et les stratégies dont il use pour se justifier au regard de la postérité..


Abstract

In its own time, Ben Jonson's 1616 Folio was considered revolutionary. Jonson's contemporaries were astonished by his hubris in printing a collected Workes, which included a number of plays and masques, in a folio volume during his own lifetime. At the same time, his folio served as a model for the First Folio of Shakespeare and Beaumont and Fletcher's 1647 Folio. Plays and masques were regularly printed in quarto and octavo volumes in the early modern period, so the novelty of the 1616 Folio does not lie in the printing of plays and masques. Rather, the publication of these highly collaborative genres in a volume dedicated to the fame of the single « Author » may well have been at the heart of the revolutionary aspect of Jonson's project. In Sejanus, His Fall (1605), Hymenaei (1606) and The Haddington Masque (1608), we see how Jonson confronts the moral quandary of appropriating his collaborators' work for himself and the strategies he uses to justify himself for posterity.


Lynn S. Meskill

Lynn S. Meskill is senior lecturer at the University of Paris XIII. She has published articles on Jonson, Shakespeare and Milton in English Literary History, Cahiers Élisabéthains and the Bulletin de la Société d'Études Anglo-Américaines, among others. Her first book, Ben Jonson and Envy, is forthcoming at Cambridge University Press, 2009.


Article complet au format PDF
N.B. Si la fenêtre ci-dessous ne s'ouvre pas correctement, vous pouvez télécharger manuellement l'article en cliquant ici ou le récupérer en cliquant sur l'icône "Télécharger les articles" située tout en haut de la page.