CETTE PAGE EST UNE ARCHIVE. CONSULTEZ S.V.P. LA NOUVELLE VERSION DU SITE A L'ADRESSE

http://www.etudes-episteme.org
Présentation

>Archives du séminaire 1998-2004 (format PDF)

 

Séminaire de recherches sur les modalités et les méthodes d'accès à la connaissance (littérature et civilisation - XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles)

Centre de rattachement:

EA 4398 :  Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone
(PRISMES - Sorbonne Nouvelle/Paris III)


Responsables: Gisèle Venet et Line Cottegnies

 

La revue, statutairement indépendante de tout rattachement universitaire, reste malgré tout liée au séminaire Epistémè, créé à Paris III par Gisèle Venet en 1991.

Les thèmes retenus jusqu'ici les représentations du mal (1992-94), les passions (1994-1997), la beauté (1997-2000) se sont voulus fédérateurs des recherches en cours et des disciplines représentées dans le groupe Epistémè et non pas thématiques au seul sens étroit du terme. L'étude du thème de la beauté a ainsi permis de mieux montrer les articulations entre discours théorique et pratique artistique ou littéraire au cours de la période qui s'étend de la Renaissance aux Lumières, ou encore de mettre en évidence les décalages entre discours critique et pratique esthétique dans cette même période. Iconographie, peinture, musique y ont trouvé leur place légitime comme lors des rencontres sur les thèmes précédents. Les 28-29 et 30 septembre 2000, un colloque Epistémè-Iris sur «La beauté et ses monstres», tenu à l'Institut du Monde anglophone, a prolongé les travaux entrepris au cours des séances mensuelles; le volume d'actes est paru en mars 2003 aux Presses de la Sorbonne Nouvelle.

Pendant deux ans, un atelier théâtre a exploré des pièces peu connues ou non rééditées du répertoire dramatique anglais des XVIIe et XVIIIe siècles. Les travaux de cet atelier ont débouché sur le numéro 2 des Etudes Epistémè. Depuis la rentrée 2002, cet atelier continue d'exister, mais s'inscrit désormais dans les différentes perspectives thématiques du séminaire. A partir de la rentrée 2004, l’atelier reprend son fonctionnement autonome sous l’impulsion de Gilles Bertheau.

En 2002 et 2003, le séminaire s’est consacré à la notion de pastorale. Une journée «Mélancolie et pastorale» a eu lieu en juin 2002. Les actes de cette journée ont été publiés dans les Etudes Epistémè(numéro 3, printemps 2003). Une deuxième journée, sur la fortune critique du Pastor fido de Guarini, a eu lieu en juin 2003 (actes publiés dans le numéro 4 de la revue, automne 2003). Enfin, une troisième journée, cette fois sur la fortune critique et l’influence de l’Aminte du Tasse, s’est tenue en janvier 2004 (travaux à paraître, dans le numéro 6 de la revue, à l’automne 2004).

Enfin, un atelier «baroques» est aussi tenu de 1999 à 2001. Il se proposait d’étudierla pertinence de la notion de baroque appliquée au domine anglais. Il a connu un prolongement avec le colloque international et pluridisciplinaire de juin 2005, qui s'est tenu à l’Université de Paris 3 («Maniérismes et baroques littéraires»). Cette journée a constitué le coeur du numéro 9 de la revue.

Le séminaire s'est attaché ensuite (2005-2006) à étudier les liens entre la science et la littérature, d'abord dans le domaine anglo-saxon.
 

>Archives du séminaire 1998-2004 (à télécharger au format PDF)





 

 


Date de création : 01/07/2008 @ 21:59
Dernière modification : 08/10/2009 @ 20:54
Catégorie :
Page lue 3185 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^