CETTE PAGE EST UNE ARCHIVE. CONSULTEZ S.V.P. LA NOUVELLE VERSION DU SITE A L'ADRESSE

http://www.etudes-episteme.org
10 - 2006 - Mickaël Popelard

Mickaël Popelard, Voyages et utopie scientifique dans La Nouvelle Atlantide de Bacon, p. 3-24.

> Lire le résumé et la notice
> Télécharger l'article pdf
> Retour au sommaire



Résumé français

Parce qu'il s'agit d'une fiction issue du genre utopique, la Nouvelle Atlantide est sans doute l'une des œuvres les plus originales du corpus baconien. Cet article s'efforce de montrer que ce récit de voyage et la philosophie du chancelier forment pourtant un tout cohérent, et que la Nouvelle Atlantide peut se lire comme une illustration fictionnelle de l'épistémologie baconienne. Pour Bacon, le voyage est à la fois la métaphore et l'instrument de la découverte scientifique. En effet la connaissance doit être fondée sur une histoire naturelle aussi large que possible, et le voyage permet la découverte de nouveaux faits naturels. La Nouvelle Atlantide ne fait pas cependant le récit d'une seule expédition mais confronte au moins deux types de voyages différents (celui des marins européens et ceux des Bensalémites), qui illustrent deux rapports antithétiques à la nature, l'un passif, l'autre actif et scientifique, où il s'agit de torturer la nature et de lui faire prendre tous les visages dont elle est capable. En plaçant sa société idéale dans un ailleurs inaccessible, Bacon ne se contente pas de vulgariser ses écrits théoriques à destination des esprits brumeux rétifs à l'abstraction. En réalité, il produit un texte littéraire qui prolonge et complète ses écrits philosophiques.


Résumé anglais

Because it is a fiction drawing upon the Utopian genre, the New Atlantis is one of Bacon’s most original works. In this paper I explore the links between this voyage narrative and Bacon’s philosophy of science and suggest that the New Atlantis may be read as a fictional illustration of Bacon’s epistemology. For Bacon, travel is both a metaphor and a powerful instrument of science. Indeed knowledge should be based on as comprehensive a natural history as may be gathered, and travelling allows one to discover new natural facts. Yet the New Atlantis contrasts two groups of travellers who embody two conflicting attitudes towards nature. Whereas the European sailors never seek to go beyond appearances, the Bensalemite explorers are determined to put nature to the test and «torture» her. Bacon therefore distinguishes between a passive relationship to nature and an active one that may be seen as truly scientific. By pitting the Europeans against the Bensalemites and by imagining a remote ideal society where scientists have all but taken the place of the monarch, Bacon produces a literary text that goes further than most of his philosophical works.


Mickaël Popelard

Agrégé de l’université, Mickaël Popelard est ATER à l’université de Lille 3. Il prépare une thèse, sous la direction de M. Alain Morvan, sur la représentation du savant en Angleterre à l’époque de la révolution scientifique, à partir de The Tempest, Doctor Faustus et New Atlantis. Il a traduit des articles anglais du Dictionnaire d’histoire et de philosophie de la médecine aux PUF sous la direction de M. Dominique Lecourt, et des articles anglais du Dictionnaire de la pornographie aux PUF sous la direction de M. Philippe di Folco.


Article complet au format PDF
N.B. Si la fenêtre ci-dessous ne s'ouvre pas correctement, vous pouvez télécharger manuellement l'article en cliquant ici ou le récupérer en cliquant sur l'icône "Télécharger les articles" située tout en haut de la page;


Date de création : 19/11/2006 @ 21:34
Dernière modification : 05/10/2007 @ 22:14
Catégorie :
Page lue 2424 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^