Accueil du site > 14, 2008. Figures du conflit / Sciences et littérature > Figures du conflit > Le « prince puissant » et « l’homme constant » dans The Tragedy of Sir John van (...)

Gilles Bertheau

Université de Tours, CNRS/CESR


Le « prince puissant » et « l’homme constant » dans The Tragedy of Sir John van Olden Barnevelt de John Fletcher & Philip Massinger (1619)

 


Résumé / Abstract


Dans The Tragedy of John von Olden Barnevelt, écrite en 1619, juste après la mort du personnage éponyme, et amplement censurée, Massinger et Fletcher mettent en scène les enjeux politiques, religieux et finalement ontologiques qui sous-tendent la conversion de Barnevelt à l’arminianisme. Les auteurs montrent les ambiguïtés aussi bien de l’attitude de Barnevelt – que la revendication de liberté politique, au nom de l’État et des institutions, conduit au libertinage – que de celle du prince d’Orange, tenant d’un calvinisme sans mélange et d’une autorité garantissant l’ordre de l’État. Si le premier est clairement abandonné du Ciel, le second, sûr d’un bon droit sanctionné par la Providence divine, n’hésite pas néanmoins à employer la force contre celui qui se voit bientôt accusé d’instrumentaliser la religion à son profit et de n’être finalement qu’un hypocrite.

In The Tragedy of John von Olden Barnevelt, written in 1619 (immediately after the eponymous character’s death) and censured by Sir George Buc, Massinger and Fletcher stage the political, religious and ontological consequences of Barnevelt’s conversion to Arminianism. Both playwrights show the ambiguities of Barnevelt’s behaviour – whose claim to political liberty on behalf of the State and the institutions leads to libertine thinking and acting – as well as that of the prince of Orange, the defender of undiluted Calvinism and authority, considered a guarantee of order in the State. The former is clearly abandoned by Heaven while the latter, whose self-confidence is sanctioned by divine Providence, does not hesitate to use force against Barnevelt, soon accused of using religion as a « cloake » to his personal advantage and of being a mere hypocrite.

L’auteur


Gilles Bertheau est Maître de Conférences à l’Université François Rabelais et au CESR depuis 2003. Après avoir consacré une thèse aux aspects politiques des tragédies de Georges Chapman (1559 ?-1634) sous la direction de Gisèle Venet, il poursuit sa recherche autour de cet auteur, en le confrontant à ses contemporains anglais (Shakespeare, Marlowe, Heywood) ou français (Matthieu, Hardy). Il a coordonné un recueil d’articles sur Richard II de William Shakespeare, avec Laetitia Coussement-Boillot (Éditions du temps, 2004). Son intérêt pour le théâtre historique le conduit aussi à étudier des pièces de la Restauration (Banks et Dryden). Dans le cadre des Œuvres complètes de Shakespeare dans la Pléiade, il a établi l’édition de Sir Thomas More, d’Anthony Munday, Shakespeare et alii. Il a organisé une journée d’études sur le théâtre historique en Europe (mars 2008) au CESR. Ses articles et chapitres d’ouvrages ont été publiés en France, en Angleterre et aux Etats-Unis.



Pour citer l'article :

Gilles Bertheau, « Le « prince puissant » et « l’homme constant » dans The Tragedy of Sir John van Olden Barnevelt de John Fletcher & Philip Massinger (1619) », Études Épistémè, 14, 2008. Figures du conflit / Sciences et littérature, Figures du conflit, p. 47-65.

URL: http://www.etudes-episteme.org/2e/?le-prince-puissant-et-l-homme


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
14, 2008. Figures du conflit / Sciences et littérature

Table

Figures du conflit

Science et littérature

Varia

| | Table générale | Suivre la vie du site