Accueil du site > 13, 2008. Usages thérapeutiques du littéraire > Les usages thérapeutiques du littéraire > La lecture hygiénique : formes narratives et épistolarité dans la médecine des (...)

Alexandre Wenger

Université de Genève


La lecture hygiénique : formes narratives et épistolarité dans la médecine des Lumières

 


Résumé / Abstract


Au XVIIIe siècle, on considère que les romans exercent une influence (généralement négative) sur la santé mentale et physique des lecteurs. Or, loin de condamner unanimement le roman, certains médecins de l’époque intègrent ses modes de narration dans leurs traités, dans le but d’exercer un effet prophylactique ou thérapeutique sur leurs propres lecteurs. Cet article 1) évoque le contexte à la faveur duquel un usage thérapeutique du texte est apparu possible au XVIIIe siècle ; 2) à partir de l’exemple de la lutte médicale contre la masturbation, il porte attention aux différents moyens stylistiques ou rhétoriques employés par les médecins pour faire effet sur leurs lecteurs ; 3) il conclut sur un double effort de narrativisation et de vulgarisation de l’écriture médicale de cette époque.

In the 18th century, novels were considered to have an impact on the readers’ mental and physical health (generally in a negative way). Yet all physicians did not condemn novels. Some even borrowed novels’ narrative forms in order to stimulate either a prophylactic or a therapeutic impression on their readers. This article : 1. aims to explain why « hygienic reading » was envisaged in the 18th century ; 2. shows precisely which narrative strategies were used in medical treatises about masturbation ; 3. concludes by highlighting narrativisation and popularization as two important features of eighteenth century medical writing.

L’auteur


Alexandre Wenger enseigne la littérature française à l’Université de Genève, à la fois en Faculté des Lettres et en Faculté de Médecine (dans le cadre d’un programme de Sciences humaines en médecine). Il a récemment publié La Fibre littéraire. Le discours médical sur la lecture au XVIIIe siècle, Genève, Droz, 2007, et dirigé avec A. Carlino le volume collectif Littérature et médecine. Approches et perspectives (XVIe-XIXe siècles), Genève, Droz, 2007.



Pour citer l'article :

Alexandre Wenger, « La lecture hygiénique : formes narratives et épistolarité dans la médecine des Lumières », Études Épistémè, 13, 2008. Usages thérapeutiques du littéraire, Les usages thérapeutiques du littéraire, p. 108-120.

URL: http://www.etudes-episteme.org/2e/?la-lecture-hygienique-formes


Mentions légales
La consultation et la reproduction de cette page est soumise à la législation française en vigueur. Le droit de la propriété intellectuelle s'applique. Cette page est la propriété exclusive de l'éditeur. Toute exploitiation commerciale est interdite. La reproduction à usage scientifique ou pédagogique est seule autorisée, à condition de mentionner précisément les références de l'article (auteur, titre de la publication, date, éditeur).

La revue Etudes Epistémè est éditée par l'association Etudes Epistémè, Institut du Monde Anglophone, 6 rue de l'Ecole de Médecine, 75 006 Paris
Directeur de publication: Gisèle Venet
Rédacteur en chef : Line Cottegnies
Rédacteur en chef associé : Christine Sukic



Études Épistémè,
13, 2008. Usages thérapeutiques du littéraire

Table

Les usages thérapeutiques du littéraire

Varia

| | Table générale | Suivre la vie du site